Coronavirus (Covid-19) : téléconsultation

Publié le 14/03/2020 - Mis à jour le 14/04/2020

La téléconsultation est la norme, bien que des exceptions soient  possibles

Afin d'éviter une nouvelle propagation du virus, mais en même temps de garantir la continuité des soins, les consultations par téléphone et par internet offrent une alternative valable. La téléconsultation est la norme. Cela signifie que vous pouvez continuer à voir physiquement vos clients/patients uniquement si les trois conditions cumulatives suivantes sont remplies :

  • Cela concerne un client/patient pour qui une téléconsultation par téléphone ou en ligne n’est pas envisageable ;
  • Cela concerne un client/patient pour qui l’accompagnement ne peut être interrompu sans risque de décompensation, qui nécessiterait une aide d’urgence. Cette aide d’urgence (équipes mobiles, services d’urgence, médecins généralistes…) est déjà surchargée actuellement et nous devons tout faire pour éviter une surcharge plus importante.
  • Cela concerne un accompagnement pour lequel les mesures d’hygiène adaptées sont rencontrées (le patient/client n’est pas malade, les mains sont lavées, la distance sociale respectée, les lieux sont adaptés, etc.). Vous pouvez trouver un résumé des mesures d’hygiène dans nos lignes directrices déjà envoyées.

Dans tous les autres cas, il ne peut y avoir de consultations physiques. Nous comprenons mieux que quiconque que les pratiques et le secteur sont soumis à une forte pression en raison des listes d'attente et ne feront que croître. Cependant, en tant que psychologues, nous sommes en première ligne pour mettre en place les changements de comportement nécessaires pour faire face à cette épidémie. Nous devons donc vraiment donner l'exemple et respecter les lignes directrices !

Lignes directrices pour le recours à la téléconsultation

Pendant cette période de (auto-) quarantaine dans le cadre du coronavirus COVID-19, l'EFPA, European Federation of Psychologists' Associations, souhaite souligner la valeur ajoutée et l'importance des téléconsultations.

Le Standing Committee on Psychology & Health et le Project Group E-health affirment que les consultations en ligne, notamment par le biais du chat vidéo, sont une alternative possible pour les soins et la thérapie psychologiques. C'est essentiel pour protéger non seulement votre propre santé, mais aussi celle de vos patients/clients. Les recherches montrent que les consultations en ligne sont légèrement moins optimales que les soins conventionnels, mais peuvent néanmoins conduire à des résultats similaires.
Des lignes directrices complètes pour des soins éthiques et fondés ont été adoptées au niveau international depuis un certain temps déjà (par exemple, les lignes directrices de l'American Psychological Association, https://www.apa.org/practice/guidelines/telepsychology). Ils aimeraient souligner les points essentiels suivants pour l'utilisation de cette technologie à court terme :

  1. Discutez de cette option avec votre patient/client, de préférence par téléphone. Expliquez la logique sous-jacente et soulignez l'importance de recourir aux téléconsultations pour le moment. L'idéal est de ne commencer un tel processus que pour maintenir un accompagnement en cours : cela vous donnera également une meilleure idée de la manière d'intervenir en cas d'urgence, par exemple en cas de risque d'automutilation ou de suicide.
  2. Assurez-vous que vous et votre patient/client êtes dans une pièce isolée et calme et ne pouvez pas être dérangés par d'autres personnes.
  3. Prévoyez suffisamment de temps pour les problèmes techniques éventuels.
  4. N'utilisez pas un ordinateur public, déconnectez-vous après une session et assurez-vous que votre système d'exploitation et vos applications sont à jour.
  5. En cas de violation de la sécurité de votre appareil, informez les patients/clients et la police et faites appel à un professionnel de l'informatique.
  6. Utilisez des outils professionnels : n'utilisez pas Messenger, WhatsApp, Skype ou Telegram. Ces applications sont interdites dans plusieurs pays pour les psychologues qui souhaitent établir des contacts professionnels. Toutefois, dans certains pays, comme le Royaume-Uni, une exception explicite est faite temporairement, en raison de l'urgence de la situation.

Quels outils informatiques pouvez-vous employer pour la téléconsultation ?

Conseillés par la Task Force ‘Data & Technology against Corona’

Cette dernière évalue chaque outil informatique qui lui est soumis. Les décisions de la Task Force ne peuvent pas être considérées comme une certification formelle des applis ou plateformes. Plus d’informations ? Cliquez ici.

Retrouvez une vue d’ensemble des plateformes utiles pour une consultation sans contact physique sur leur site internet : Cliquez ici.


     
    Partagez cette page